Golden milk: où comment tout miser sur le curcuma pour estourbir son rhume

Un lait au curcuma version grog sans alcool censé guérir tous les maux…

J’ai la crève. Le combo rhum-frissons. Je rêve d’enfiler mes chaussons et un pyjama pilou tout doux pour siester sous mon duvet. Comme la vraie vie ce n’est pas tout à fait ça, il faut lutter, camarades. Pas questions de se dépoitrailler pour militer seins nus, hein…lutter mais avec dignité et culotte en merinos. L’an dernier, saison froide, j’avais tout misé sur une sorte de potion magique à la Harry Potter: des rondelles de citron, d’orange et de pamplemousse, dans un grand bocal en verre, où il fallait alterner curcuma en poudre, gingembre râpé, miel et huile d’olive. Il fallait s’envoyer de grandes rasades de la mixture et normalement on traversait les frimas sans frémir. Bilan? Mitigé.

Lire la suite

Publicités

Un yoghourt anyone?

Des yoghourts maison, sans yaourtière…c’est complètement possible!

 

Nous, on n’a plus de place dans nos placards. Plus un tiroir de libre, un recoin d’armoire, un centimètre carré de plan de travail à épargner. Vous comprenez, avant, je vivais seule. C’était déjà la gabegie hein…je m’étalais allègrement, je jouais régulièrement à cache-cache avec les couvercles de pots à confitures, ou, pire, les différentes tailles de tupperware, je tentais d’empiler des plats en pyrex ronds qui devaient rentrer dans leur frères rectangulaires… Sauf que là, Monsieur mon amoureux emménage. Il vient avec armes et casseroles. Poêles et spatules. La cuisine c’est sa vie, ami lecteur laisse-moi te dire que le type ne voyage pas léger, léger…

Lire la suite

Panna cotta au yoghourt, camomille et coings pochés

Un petit goût de camomille, quelques coings fondants, un sirop yummy: dessert d’automne.

img_3748

Il fait nuit tout le temps, c’est normal? C’est vite vu, je propose d’hiberner en attendant le printemps. A défaut, vu que nous sommes peu nombreux à pouvoir réaliser ce fantasme, et vu que vivre sous une couette géante ne rapporte pas beaucoup de sous, je multiplie les occasions de me faire du bien. Le cocooning, les hammams, les spa, et ouais, de temps en temps un chaï gourmand. Je reviens d’une nuit magique, petit-déjeuner royal dans un palace somptueux des bords du Léman.

Lire la suite

Porridge sauvage aux fraises

Du riz, des riz, de l’orge et de la quinoa. En version goûter ou petit-déjeuner.

FullSizeRender (73)

Quand j’étais petite fille et qu’il faisait froid l’hiver (avant la fonte des glaciers, le réchauffement climatique, mais quand même après le mamouth laineux), ma mère cuisait parfois du porridge le matin. Bizarrement, alors que j’en garde un souvenir ému, j’ai rencontré depuis plein de gens qui témoignent traumatisés d’avoir dû manger pareil gloubi boulga au petit-déjeuner. Comme quoi…

Lire la suite

Coup de mou dans le potager: sauvez la verveine!

Une panna cotta version penchée!

IMG_8120

Au début de l’été, je me suis prise d’amour pour le jardinage. Virée dans un garden center, papotage avec des pro au dessus de sacs de terreaux, consultation obsessionnelle de site de comparaison de pots de fleurs. Hélas, cette passion soudaine n’était en fait que la version végétale d’un coup d’un soir si je peux me permettre. Maman, ferme les yeux! Au niveau de la durée, j’entennnnnds, surtout: un flirt mega fugace. Parce que le truc avec le jardinage, comme en amour finalement, c’est qu’il convient d’entretenir la flamme. Enfin arroser souvent. Pour échapper à la canicule. Je m’emmêle un peu les racines avec cette métaphore filée mais vous voyez le topo, non?

Lire la suite