Coquillages…

Je suis maman. Et ouais. D’un coup, j’ai tant d’amour et si peu de temps. Quand même, je partage avec vous cette recette qui déborde de tendresse. Les pâtes aux vongoles c’est la recette que mon amoureux a fait à TOUTES les femmes de sa vie (les précédentes, moi, et sûrement, sa fille chérie, plus tard, quand elle aura des dents). Sauf que cette fois, on a viré les pâtes pour ne faire que les vongoles. Comme un hommage à notre fille qui vit accrochée à moi comme une moule à son rocher.

Le rocher. La moule.

Lui, l’Amoureux, n’en peux plus des linguine alle vongole. Il en a soupé de la pasta aux coques. Depuis le temps qu’il séduit, réconcilie, négocie ou retrouve ses points gommettes à coups de linguine aux coquillages, le pauvre homme rêvait que la maternité nouvelle change mes papilles. A lui, alors, enfin, groin de porc en gelée, museau de veau en vinaigrette ou foie de lapin à la moutarde. Tu parles! Une fois révolus mes neuf mois de nausées et autres atrocités nommées hyperémèse, mon palais affuté a retrouvé ses envies d’antan. A la première occasion (six cents réveils nocturnes en une seul nuit par exemple), j’ai réclamé mon sussucre, ma caresse dans le dos personnelle, ma carotte d’âne exténué: ce bon vieux plat de spaghetti aux vongoles. « Allez, s’te plaaaaaaaîîîît, juste un petit ». Mauvaise mère, je rêvais d’arroser le tout d’un immense verre de vin, au diable les têtées, je l’ai pas volé. #n’appelezpaslesservicessociaux

Puisque mon nouveau rôle de maman à plein temps m’a appris la sagesse, l’abnégation, et le sens du sacrifice à saisir les instants de bonheur, j’ai accepté que la recette soit un brin revisitée. Ouste les pâtes, bienvenue le gingembre.

A l’aube de Noël, à tous ceux et à toutes celles qui ont un truc à se faire pardonner, un être aimé à attirer dans son lit, un ami qui vous devra loyauté éternelle, c’est cadeau: la recette des coquillages au gingembre made by Choubidou.

Vongoles au gingembre

Pour deux entrées copieuses

“LA VIE A MILLE ASPECTS, LE NÉANT N’A QU’UN MOULE”

Anaïs Ségalas
  • 300 g de vongoles
  • 10 g de gingembre frais. Pelé et taillé en minis cubes
  • Une petite échalote
  • 1 pointe d’ail
  • 1 mini piment rouge
  • Un peu de coriandre frais ciselé
  • 0,5 dl. de vin blanc sec
  • 20 g de beurre
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 citron vert

Bien rincer les vongoles à l’eau. Les laisser tremper dans de l’eau salée pour qu’elles s’ouvrent et rincer plusieurs fois. Vraiment. Sinon c’est la bouchée de sable garantie. Égoutter. 

Chauffer une poêle avec l’huile d’olive, ajouter les échalote, l’ail, le piment et le gingembre. Faire suer. Comme ça y en a d’autres qui bossent (je sais c’est nul mais je dors si peu). Ajouter les vongoles, remuer, déglacer avec le vin blanc. Couvrir et laisser les vongoles s’ouvrir, 2-3 minutes pas plus.

Repêcher les vongoles et les disposer dans des bols.

Laisser réduire le jus et ajouter la noix de beurre. Verser la sauce chaude sur les vongoles et parsemer de coriandre ciselé et d’un petit jus de citron vert ou un zeste de citron vert!

Enjoy!

Muhammara mon amour

Un dip de poivrons confits, noix et mélasse de grenade qui te rapicole puissamment la papille

Ça roule, ça surnage, ça dore au soleil?

Si vous êtes lost in translation, entre deux charters, vautré sur le sable tiède de contrées plus exotiques ou tout bêtement dans un camion-frigo recyclé en dortoir à la 100ème de la fédé des jeunesses campagnardes vaudoises: cette anecdote est pour vous!

Lire la suite

C’est pas le Montblanc: pavlova marrons chantilly!

Une meringue au chocolat, des vermicelles de châtaignes et un nuage de chantilly vanillé: un dessert miam

Ça y est. I’m back. Pour l’instant, c’est juste le temps d’un coucou. Mais un comeback plus permanent n’est pas exclu…j’ai juste une flemme monumentale. Une « cosse de tous les diables » comme on dit en bon vaudois.

Lire la suite

Kouglof aux pommes confites

Un bon gâteau pour le goûter. Ou pour le brunch de Pâques. Avec du caramel pour avoir envie de lécher le plat en toute dignité dans la cuisine.

Un kouglopf. Kugeloff. Kouglof. Un coucou bien glops. Quelque soit son orthographe, c’est un peu ce qu’il me faudrait là tout de suite et pas seulement la tranche inscrite à jamais dans ma mémoire, ses calories sur mes cuisseaux et le caramel collant sur la nappe cirée de la table de la cuisine.

Lire la suite

Bingo un bretzel!

Quelques grains de pavot, le goût du sel sur la langue, le moelleux incomparable: vive le bretzel!

C’est un truc à devenir complètement banjo! Regarder les flocons tournoyer avant de les voir s’échouer sur les têtes molles des immortelles. Ces élégantes, toutes de vert et de blanc vêtues, semblent avoir envie de boycotter l’hiver. Entre froid sibérien et averses de neige, elles me montrent leur désarroi en dodelinant de la corole. Moi j’ai collé mon nez contre le double vitrage froid et je m’hypnotise en regardant ce ballet d’hiver. Ce week end, si vous n’avez rien de plus pressant à faire, je vous encourage à faire de même. En guise de snack à l’entracte de ce spectacle si lent et répétitif, je vous suggère un encas venu du nord. Les Allemands en sont friands, et aux Etats-Unis, on les utilise comme armes, pour se débarrasser de certains présidents.

Lire la suite

Des corn flakes en guise de dîner: les nuggets de février

Poulet, panure de corn flakes, petite sauce: le dîner régressif des soirées sombres

J’ai hésité à mettre cette « recette » si on peut l’appeler ainsi. Franchement, l’idée n’est pas nouvelle et elle est à la portée de n’importe quel enfant de 6 ans. Mais pourquoi toujours chercher la complication?

Lire la suite

Salade de quinoa, courge et avocat

De la quinoa moelleuse, de la courge confite, un avocat crémeux et, pour le fun, quelques graines de grenades

  

Cette salade a de la gueule. Quand une amie de Monsieur Hungrypipelette nous l’a apportée un jour, entrée pêchue sur table festive, cette salade a tout de suite fait son petit effet. Au point d’éclipser, presque, le savoureux plat principal. Ni une, ni deux, la voilà adoptée. Depuis, elle figure régulièrement au menu des soupers in casa. A la base, le plat mariait quinoa, avocat, rucola, patate douce et grenade. Vu la saison, et l’abondance de cucurbitacées, ces jours je remplacent les patates douces par leur doublures oranges. Pas de rucola, de salade ou autres pousses d’épinard: qu’importe, vous pouvez n’en faire qu’à votre tronche!

Lire la suite

C’est qui qui veut un cookie?

Le bon vieux p’tit biscuit roi des goûters d’Outre-Atlantique.

Ceci est une recette dédicacée. Yeah, awesome, this one is for you Darrin: you’ve been waiting long enough. This is it!

Il semble que partout où je vais, on se met à parler bouffe. Recettes, petits plats et grands menus, secrets de famille culinaires, planqués sous le manteau, placard de la honte, faiblesse du palais, réminiscence d’enfance, goût du futur, délices partagés, bonnes adresses et plan foireux. Ça doit être moi. Ma gourmandise, sûrement, suscite la confidence.

Lire la suite