De la galère de s’improviser photographe

Les frites de patates douces: un peu de réconfort après une journée difficile.

J’ai un petit souci, faut que je vous raconte.

L’autre soir, j’avais envie d’ailleurs. Un brin de douceur et d’exotisme, du genre à fuir la pluie et cet espèce de truc gris et humide qui veut nous faire croire que c’est l’hiver mais pas vraiment. Non franchement l’hiver, c’est blanc et ouaté, ça fait schcroink schouinckr sous les bottes en fourrure quand on rentre de nuit après une journée au boulot. C’est pas du gris, du gris, paf un nuage, un éclair de soleil et des petits oiseaux qui piaillent comme si on était au printemps.

Lire la suite

ouh ouh… Y a quelqu’un?

Toujours rien? Ben non, la page est blanche, l’écho est silencieux. Pas le moindre bruissement qui signifie qu’à l’autre bout du texte, de l’écran, de mes pensées, il y ait quelqu’un qui m’entende. Remarque, ça vaut peut-être mieux. Parce que ce tout premier message, sur mon tout premier blog, est un peu laborieux. On se regarde écrire un peu, hein? Déjà, il faut comprendre comment fonctionne WordPress et ceux qui me connaissent imagine bien le kilmandjaro qu’est cette étape pour une fille comme moi…

Lire la suite