Coup de mou dans le potager: sauvez la verveine!

Une panna cotta version penchée!

IMG_8120

Au début de l’été, je me suis prise d’amour pour le jardinage. Virée dans un garden center, papotage avec des pro au dessus de sacs de terreaux, consultation obsessionnelle de site de comparaison de pots de fleurs. Hélas, cette passion soudaine n’était en fait que la version végétale d’un coup d’un soir si je peux me permettre. Maman, ferme les yeux! Au niveau de la durée, j’entennnnnds, surtout: un flirt mega fugace. Parce que le truc avec le jardinage, comme en amour finalement, c’est qu’il convient d’entretenir la flamme. Enfin arroser souvent. Pour échapper à la canicule. Je m’emmêle un peu les racines avec cette métaphore filée mais vous voyez le topo, non?

Lire la suite

Publicités

Salsa à la pêche

Un dips à pêche-coriandre-piment qui disparaît aussi vite qu’il est fait

IMG_7760

L’autre jour, j’ai dû organiser un buffet géant pour mes 36 28 ans.


IMG_7753   IMG_7625 IMG_7780 IMG_4552        

Les gens se pointaient avec leurs trucs à griller et je me suis chargée du reste. Je n’avais pas super envie de compliquer: j’ai fait un dip de légume, un tzatziki géant et un caviar d’aubergines monumental et quelques salades. Mais je me suis dit qu’une petite salsa et leur chips de maïs, ça fait toujours son petit effet.

Lire la suite

Peach and Apricot Cobbler…Le dessert mutant

Mi clafoutis, mi crumble: le peach cobbler!

Quand on voit un cobbler la première fois, on pourrait croire qu’il s’agit d’un crumble qui aurait mal tourné. Ou d’un clafoutis qui n’aurait pas tout compris.

Un peu comme mon coiffeur, qui quand je lui dis « carré long plongeant » pense instantanément « carré court au menton ». Je profite de chaque occasion pour raconter à qui veut l’entendre (et aux autres, c’est le même prix) mon désarroi capillaire. Ceux qui me côtoient quotidiennement n’en peuvent plus. Ils crient « pitié, lâche-nous avec tes histoires de mèches ». Voui, voui, ça irrite mais imaginez ma déception. Je fais confiance, je discute, je montre une photo et je sors du salon avec une boulette monumentale erreur d’appréciation de 10 centimètres.

Parce que 10 centimètres, c’est une marge énorme. Google me dit que 10 centimètres, c’est le plus petit serpent du monde, c’est un embryon humain à la fin du premier trimestre, c’est la dilatation totale du col de l’utérus à l’heure de la naissance, c’est une empreinte de patte de ragondin mâle, c’est un microcebus berthae, un lémurien de Madagascar découvert en 2000….bref, c’est pas comme si c’était rien 10 centimètres…

Lire la suite