Happy birthday! Un gâteau abricots-amaretto-huile d’olive

Un layer cake d’anniversaire avec des abricots moelleux!

En juillet, c’était l’anniversaire de ma môman chérie. Pour l’occasion, on s’est fait un barbecue les pieds dans l’eau, ou presque, quelques brasses dans le Léman, deux-trois bières à l’ombre. Easy-peasy, pas de chichis, juste du bon, en plein air, en famille.

IMG_2694

Lire la suite

Dans de blanches forêts…

J’avais prévu de vous parler de la forêt noire. Et puis un certain commentaire m’a fait douter. On m’a dit: « elle est plus blanche que noire ta forêt ». Sous-entendu, « pauvre fille, ton titre est racoleur mais mensonger ».

Donc, ami de la précision bonjour, voici la recette de la blanche forêt.

C’est Ze gâteau qui fait gâteau. Donc quand les gens vous appellent en vous disant, « tu peux me faire un gâteau qui fasse anniversaire? », c’est à celui-là qu’ils pensent. Un truc volumineux, à étages, qui en jette sur le buffet.

L’autre soir, j’étais invitée à une pendaison de crémaillère. Je voulais y venir avec un gâteau, mais j’avais envie d’innover dans la forme. D’habitude, je le fais dans une moule à manqué rond et le gâteau est donc à étages, oui, mais plus symétrique, si vous voyez ce que je veux dire. Là, je voyais une montagne, un nuage, un truc plus funky (tout le monde suit?).

J’ai donc fait la forêt blanche dans un moule en silicone deux tailles d’Ikea. Il s’appelle Sokerakaka. Oui, vous avez bien lu: Sokerkaka (du caca qui joue au foot. La Suède c’est beaucoup trop fort pour toi). Mais pour les froussards et les traditionalistes, on peut tout-à-fait-tout-à-fait le réaliser dans une moule rond basique…

C’est pas mal de préparer la génoise la veille et de monter le gâteau trois-quatre heures avant de servir.

Forêt noire plus blanche que le noir bosquet

Pour la génoise cacao:

  • 100 g. de farine
  • 100 g. de Maïzena
  • 25 gr. de cacao amer en poudre
  • 1/2 sachet de poudre à lever
  • 5 oeufs
  • 100g de sucre
  • 1 cuillère à soupe d’essence de vanille
  • 1 pincée de sel

photo 1 (7)

Dans un grand bol, mélanger les poudre sèches (farine, maïzena, cacao, poudre à lever). Dans un autre bol, mélanger 50 g. de sucre et l’essence de vanille aux 5 jaunes d’oeuf. Battre au fouet électrique. Le mélange doit blanchir et « gonfler » (quasi tripler volume). Dans un troisième bol, battre les blancs d’oeufs en neige hyper ferme. Laisser retomber 3 minutes. Ajouter la pincée de sel. Battre à nouveau en ajoutant progressivement les 50 g. de sucre restant.

Incorporer le mélanger des jaunes d’oeufs à cette espèce de meringue. Ajouter ensuite d’un coup le mélange farineux (en le tamisant). Il faut essayer de ne pas écraser les blancs d’oeufs. Vous pouvez tourner le bol dans vos mains (toujours dans le même sens) et soulever la masse avec une spatule.

Versez cette masse dans les moules que vous aurez choisi et enfourner au centre du four, préchauffé à 180°C, pour une petite quarantaine de minutes. J’ai sorti mon petit moule à 30 minutes et le grand à 35 minutes. La pointe du couteau doit être sèche quand on la plante au coeur de la génoise.

Démouler et laisser refroidir avant de l’emballer dans de l’alu et de l’oublier pour 24h00.

Le lendemain, monter la forêt noire.

  • 50 cl de crème entière fouettée (au siphon par exemple) avec 3 cuillères à soupe de sucre
  • 1 pot de confiture de cerises noires
  • 1 bocal de 175 gr. de cerises au sirop
  • 1 petit bocal de cerises au kirsch
  • des copeaux de chocolat

Commencer par égoutter les cerises au sirop en conservant le jus. Mélanger ce jus (15 cuillères à soupe), à 10 cuillères à soupe du kirsch des autres cerises. Ajouter au liquide, 6 cuillères à soupe de confiture de cerises noires légèrement réchauffée pour la rendre plus liquide.

Couper un premier disque (1/2 cm)  des génoises pour que le sommet soit plat. Ensuite trancher chaque génoise en trois. Si vous n’avez qu’un moule, le couper en trois tranches égales (horizontalement hein…des disques donc)

Commencer par choisir le plat sur lequel vous allez servir le gâteau. Y placer un premier cercle de génoise. Le puncher (imbiber généreusement, à la cuillère ou au pinceau) avec le sirop-kirsch-confiture. Ajouter une couche de chantilly, assez généreuse (genre 2cm). Parsemer de cerises au sirop et de cerises au kirsch (DENOYAUTEES…). Ajouter sans trop presser, le second disque. Renouveler la même opération qu’avant. Et ainsi de suite jusqu’à la fin des disques de génoises. Recouvrir le gâteau monté avec le reste de la crème fouettée. J’aime bien que cela soit irrégulier mais vous faites comme vous voulez. Parsemez avec les cerises restantes et les copeaux de chocolat.

Réfrigérer pendant trois-quatre heures.

photo 3 (3)

photo 2 (6)