C’est de la boulette!

Des boulettes, oui, mais au four!

IMG_9945

L’autre jour, avachie tel un cachalot moyen sur mon canapé, m’est revenue une anecdote. Il faut dire qu’avec ce job rêvé de journaliste, on est jamais en manque d’expériences. Y a toujours un ou deux trucs fous qui arrivent, on ne sait pas bien comment. J’entends déjà celles qui argueront que ces choses là n’arrivent qu’à moi. Ce n’est pas vrai, mais peut-être bien que je m’en rappelle mieux que d’autres. Ou alors, que je n’ai aucune pudeur et que je vous confie sans honte ces petits instants qui peuplent mes journées.

Lire la suite

Publicités

Le gratin: tronche de loser, coeur de vainqueur

Aubergines, tomates, poivrons, viande hachée, béchamel, tu jettes dans un plat, tu gratines: ça ressemble à une moussaka, en version restes…

Ahhh le Sud! La moussaka, la Grèce, la ratatouille, mes orteils nus dans leur tongs. C’était hier…

Aujourd’hui, il fait dègue,  (mais je m’en fiche, ce post est programmé, à l’heure actuelle, je me fais décoiffer par le vent chaud australien: yeah baby!), voici donc une recette mi-figue, mi-raisin. Soit, des légumes du Sud mais dans un gratin qui sent la cramine (le froid donc, pour ceux qui ne seraient pas vaudois).

Lire la suite

Shanghai – Lausanne: un ravioli de par ici!

Des ravioli vapeur crevettes-poulet au gingembre!

IMG_7995

Je suis récemment partie à Madagascar pour le travail. Un reportage d’une semaine à Tamatave, à près de onze heures de bus de la capitale. Et quand je dis bus, je pense brouette conviviale sur des lacets en pleine jungle, pas autobus de luxe à sièges inclinables sur l’autoroute. Des deux côtés de la piste, tout autour de nous, à perte de vue, du vert. Les pousses tendres des rizières en terrasse, les palmes de l’arbre du voyageur, le reflet des cocotiers sur les cours d’eau. Et puis le rouge de la terre, les litchis chinois vendus sur les étals de fruits, les bananes jaunes en régime, les maisons sur pilotis, le ciel et ses nuages. J’ai adoré mon séjour là bas et je rêve d’y retourner pour découvrir les lémuriens, l’îlot paradisiaque de Sainte-Marie, les baobabs du coeur de l’île,, le rhum arrangé au gingembre, la végétation des réserves naturelles, Tulear où sévit le gang des voleurs de zébus.

Lire la suite

Emballé c’est pesé!

Un pain de sucre farci, sans panse de brebis: ça semble moyen-âgeux, en fait, pas tellement.

IMG_7094

Dans la vie de blogueuse culinaire, il y a une certaine pression. Genre, t’es plus jamais réellement invitée parce que t’es marrante. Nan, on attend aussi de toi que tu te pointes avec le dessert qui va asseoir tout le monde, respectpuréecommenttasfait. Ou du moins, toi, tu crois que c’est cela qu’on attend de toi. Genre, « misère, que faire avec deux corn-flakes rassis et un yoghourt périmé qui puisse en jeter un peu? ». Sauf que bon, on est pas Harry Potter non plus et la réponse à cette question est: « remplir la poubelle ».

Lire la suite

Chili con carne: l’indispensable

Du chili. Inratable, pô cher, réalisable en avance et en quantité astronomique: la classe!

IMG_6662

Ma belle-mère est une femme formidable. Comme elle est très discrète, je ne dresserai pas ici le menu de ses innombrables qualités. Je pense qu’elle hyperventile rien qu’en lisant cela, sur un blog public qui plus est. N’empêche. On ne dit jamais assez aux gens qui nous entourent combien on les apprécie. Bref. Non seulement elle est formidable mais en plus, elle possède un petit chalet au bord du lac et ce lieu est un coin paradisiaque!

Lire la suite

Hachis no (g)hachis (Oui. C’est nul. Je sors).

Un hachis parmentier

J’ai même pas honte de mon titre. Ou alors rien qu’un peu. Essayez, vous, pour voir!

Le hachis est un plat de la famille des vides-frigo. Espèce: « pose-toi là et fais des petits ». Quand y en a pour deux, c’est pôbiencompliquémapetitedame, y en a pour 7. Ou presque. T’as une patate? T’as de la purée? tu peux faire une crêpe au sucre… Bref, si j’étais valaisanne, je dirai « tu vois comment ».

J’ai les vignes à Lausanne, alors je vous explique.

J’aime moultement le concept porte-ouverte. Vous êtes dans le coin, y a du monde et de la lumière, passez. J’aime aussi les invitations formelles, le rôti au four, la table façon mère-grand. En fait, j’aime tout, je suis comme ça. Mais quand tout d’un coup, il  y a plus de gens que prévu, c’est bien pratique d’avoir 1.) des patates spéciales purée 2.) un congélateur bien rempli où stocker de la viande hachée.

Lire la suite

I’m a (not so) lonesooooome cow girl

Le pain de viande, ça sonne moche. The Meatloaf, ça va vous bluffer.

Je vous fais grâce de la mélodie, je chante comme une chouette en fin de mue.

Pour ceux qui l’ignoreraient, je suis  fan  des Etats-Unis. J’aime donc beaucoup, beaucoup lire en anglais des romans ricains. Et comme souvent dans les romans, ben l’auteur décrit ce que les gens mangent. Et parfois, ça met l’eau à la bouche.

C’est ainsi que j’ai fait la connaissance du Meatloaf.

Lire la suite