Coup de mou dans le potager: sauvez la verveine!

Une panna cotta version penchée!

IMG_8120

Au début de l’été, je me suis prise d’amour pour le jardinage. Virée dans un garden center, papotage avec des pro au dessus de sacs de terreaux, consultation obsessionnelle de site de comparaison de pots de fleurs. Hélas, cette passion soudaine n’était en fait que la version végétale d’un coup d’un soir si je peux me permettre. Maman, ferme les yeux! Au niveau de la durée, j’entennnnnds, surtout: un flirt mega fugace. Parce que le truc avec le jardinage, comme en amour finalement, c’est qu’il convient d’entretenir la flamme. Enfin arroser souvent. Pour échapper à la canicule. Je m’emmêle un peu les racines avec cette métaphore filée mais vous voyez le topo, non?

En gros, le jardinage, c’est bien, mais quand l’été se fait torride, mon enthousiasme pour arroser mon micro-balcon fond un peu comme eskimo au soleil. Visualisez les mille allers-retours entre le lavabo de la salle de bain: pencher le tout petit arrosoir pour qu’il parvienne à se glisser sous le robinet, remplir à ras bord, verser le trop plein sur mes orteils et donc sur le parquet, traverser l’appartement, vite mais avec stabilité, pour empêcher le ruisseau qui me suit comme un petit poucet, arroser et… recommencer, la faute à ce ravissant mais maudit jasmin en pot qui écluse le liquide comme un soiffard un soir de paie. La phrase est terminée, vous pouvez respirer.

J’ai donc laissé mourir de soif ma coriandre. Paix à son âme. Le rosier s’est pris pour un buisson ardent: combustion. Le basilic tente de se recroqueviller sur lui. Il boit sa propre sève tel un vampire. La verveine se tape une jaunisse.

Il a fallu se reprendre. Evidemment, pile deux jours avant l’arrivée des orages. Couper, utiliser, manger, repartir sur de nouvelles bases, après ce petit coup de mou. Hello donc la panna cotta verveine!

IMG_8115

Panna cotta verveine et compotée de pêches

Pour 4 verrines // Attention: à préparer au min. 6h avant de servir sinon c’est de la souplette!

Pour la panna cotta

  • 200 g. de lait demi-écrémé
  • 150 g. de demi-crème
  • 20 g. de sucre
  • 3 feuilles de gélatine
  • 3 à 4 tiges fournies de verveine fraîche (mais jaunies ça va aussi!)

Pour la compote de pêches

  • 3 à 4 pêches jaunes
  • 2 c.s de sucre
  • 5 c.s. d’eau
  • Les graines d’une demi gousse de vanille
  • Un sachet de pistaches vertes non salée pour la déco

IMG_8121

Tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau fraîche (l’eau croupie, c’est tout de suite moins sexy). Dans une casserole, verser le lait, la crème et le sucre. Porter à ébullition, en surveillant pour éviter la soirée mousse dans votre cuisine. Retirer du feu et plonger la moitié des tiges de verveine avec leurs feuilles. Laisser infuser une bonne dizaine de minutes. Retirer tiges et feuilles. Egoutter les soigneusement les feuilles de gélatine et les plonger dans la crème. Fouetter pour les dissoudre entièrement. Répartir le mélange dans les verrines.

 

Pour s’amuser un peu, on peut pencher les verrines et laisser prendre la panna cotta penchée en posant les verrines dans un moule à muffins avec un petit aguillage d’alu! Un rien de film plastique et zou, au frigo.

IMG_8113

Ôter le noyau des pêches et les couper en huit quartiers. Les déposer dans une petite casserole avec l’eau, le sucre et les graines de la gousse de vanille. On peut aussi ajouter la gousse de vanille pour un maximum de goût. Laisser compoter 15 minutes à feu moyen. Ôter du feu et ajouter les feuilles d’une tige de verveine. Laisser refroidir. Au moment de servir, ajouter la compote sur la panna cotta prise. Saupoudrer de pistaches vertes, pour la déco et le petit croquant.

IMG_8119

Publicités

2 réflexions sur “Coup de mou dans le potager: sauvez la verveine!

  1. Que je me sens concernée…j’ai composté hier mon reste de plant de tomate qui aurait du être le fleuron de mon balcon estival. Il avait pourtant tout pour plaire, petit planton Pro specie rara offert par une amie, grand pot à sa mesure offert par un collègue…échec retentissant…ce sera pour l’an prochain 🙂 !

  2. Eh oui! Mon basilic est également en fin de vie! Drame!!! Je compatis!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s