Effeuille-moi la brioche…c’est presque Noël

La boulange c’est sexy…

IMG_9933

 

Attention, c’est hot in here. Eloignez les enfants et les oreilles innocentes: on va parler jouissance.

Je ne vous dit même pas l’étuve, que dis-je, la fournaise en cuisine, quand on mentionne cette pâtisserie goûtue qui fait saliver le peuple au petit-déjeuner, au brunch ou au goûter. A servir nu, à peine décoré d’un ruban, au matin de Noël. Promis, le père Noël en perdra sa barbe. Oui, il faut payer de sa personne pour savourer les joies de tant de séduction. Déjà, premier scandale, le beurre. Amis de la balance, fuyez! Deuxième effroi, le sucre. Après, tu fermes les yeux et tu imagines l’affolement de tes sens. Les mains dans la farine, la sensation du beurre qui glisse entre tes doigts agiles et forts, ce pâton à pétrir, l’allégresse quand la pâte gonfle et monte. Et puis, l’odeur. Le parfum exquis de vanille et cannelle, promesse du délice à venir et enfin, enfin, la première bouchée, nuage tiède et sucré, mie filante et aérienne. Oh miam, c’est bon.

IMG_9937 IMG_9932

Si vous aussi, vous rêver d’un peu de food porn, osez la brioche à effeuiller, aka pulled apart bread. Un carton sur le web et dans les assiettes un peu partout dans le monde.

IMG_9938

Brioche à effeuiller

Pour la pâte:

  • 450 g. de farine
  • 50 g. de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 1 sachet de levure sèche
  • 80 g. de beurre
  • 1 dl de lait
  • 2 oeufs
  • le zeste hyper fin d’une demi-orange (facultatif)
  • 1 gousse de vanille

Pour garnir:

  • 60 g. de beurre
  • 50 g. de sucre
  • 1/2 cc de cannelle en poudre
  • 1/2 cc de muscade en poudre
  • 1/2 cc de cardamome en poudre

IMG_9934

Tiédir le lait (Attention. Tiède, j’ai dit. Pas chaud. Sinon, petit Padawan, tu tues la levure, et ça, c’est mal), ajouter le sucre et la levure et laisser buller et mousser le mélange pendant 5-6 minutes. Pendant ce temps, peser le reste des produits. Dans un saladier, mélanger la farine et le sel, ajouter le beurre, le zeste d’orange, la gousse de vanille et le mélange lait, levure, sucree. Mélanger et ajouter les deux oeufs. Mixer jusqu’à ce que la pâte soit lisse et élastique mais pas collante. Je n’ai pas de robot, je fais donc tout à la main. Ça fait les biceps, c’est pas mal. Si la pâte est trop collante, ajouter un soupçon de farine. Pétrir 5 à 10 minutes. Rassembler en boule dans le saladier et recouvrir d’un linge humide, laisser le pâton doubler de volume pendant une bonne heure.

Fariner un plan de travail. Etaler le pâton en rectangle. Faire le beurre noisette. En gros, ça signifie de chauffer le beurre sur le feu doux pour que l’eau s’évapore et que le beurre fondu prenne une jolie couleur noisette. Ajouter dans le liquide les épices en poudre. Répartir le sucre sur le rectangle. Verser le beurre noisette sur le rectangle.

Couper le rectangle de pâte en 6 lanières (dans le sens de la longueur).  Empiler les lanières les unes sur les autres et couper le tout en environ 6 petites piles de carré. Comme évidemment j’ai oublié de prendre une photo de cette étape, j’ai pompé sur le net celle de joythebaker. Merci à elle!

Capture d’écran 2015-12-09 à 11.38.06

Préchauffer le four à 180°C. Beurrer un moule à cake et remplir le moule avec les carrés verticalement.

Comme ça:

IMG_9931 IMG_9930

S’il vous reste un peu de beurre, vous pouvez en mettre encore un peu dessus.

Enfourner pour 30-35 minutes. Le dessus doit être bien bronzé. Mais pas brûlé. Si jamais, vous pouvez recouvrir le tout avec un peu d’alu, si vous êtes inquiets. Sortir le moule du four, laissez tiédir et démouler en évitant le démillefeuillage puis déguster. Miammm c’est bon.

Merry Christmas everyone!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s