Aubergines grillées, chèvre frais et tomates cerises

Une petite salade mi-cuite, mi-crue…comme la vie, post-canicule

IMG_7898

Lire la suite

Publicités

La rhubarbe. Autrement. Mais sûrement.

La rhubarbe, en salade. Voui. Parce que c’est so chic!

IMG_7131

La rhubarbe et moi, c’est à la vie, à la mort. On s’aime. Enfin surtout moi, c’est vrai que c’est toujours dur de savoir ce que ressent réellement une tige de rhubarbe. Mais mon amour est fort pour deux. (Tchieu, c’est si beau. Ambiance larmichette).

Lire la suite

La salade tiède carottes céleri

Une salade un rien orientale à savourer tiède

  IMG_6457 (1)

Un peu comme la vengeance qui, elle, se mange froide.

Ou le coup de honte qui se déguste brûlant, à même les joues.

Dans le cadre de ma noble profession et eu égard à une personnalité, dirons-nous, lééééégèrement impulsive, il m’arrive souvent de souhaiter que la terre s’ouvre sous mes pieds pour m’avaler entière jusqu’à la fin des temps. Mon visage porte alors les stigmates écarlates de l’intense mortification.

Lire la suite

Romanesco: Un bouquet de goodies dans ton assiette

Romaneco grillé: des fleurs qui sont un légume qui a le goût d’un autre. 

IMG_5920

C’est marrant comme des fois on cherche midi à quatorze heures. On traque la petite bête, on trifouille le double-sens, on est persuadés d’avoir compris le niveau subliminal, l’allusion planquée, la baleine sous le gravier. Et puis non. En fait, il fallait juste saisir les mots ouïs. Et tant pis pour nous si, du coup, la réalité est moins sexy qu’on l’aurait souhaité.

Lire la suite

La fin de l’été

Une salade figue-jambon cru-mozzarella

photo 2

ça sent le tarpon comme dirait l’autre. En d’autres termes, l’été c’est comme Capri: fini.Et j’en suis la première déçue. Mon basilic sur le balcon a la mine jaunie de celui qui a siroté trop d’apéro. Mes piments seraient bien en train d’assécher leur bronzage si l’humidité ambiante ne leur flétrissait pas l’épiderme. Seule consolation mon père et ma belle-mère ont sonné l’autre soir avec dans un petit panier, la moisson de Buchillon: cinq figues joufflues que les étourneaux n’avaient pas vu. Ils devaient voler avec un coup dans le nez, elles fleuraient bon et avaient la peau violette à souhait. Alors parce que les premiers frimas me donnent envie d’hiberner sous un duvet avec un dvd, je vous livre ici une recette service minimum. Plus qu’un mode d’emploi ou une liste, c’est le feeling que je vous suggère de reproduire.

Lire la suite

Bonnnnnn le Bo Bun!

 
 
Un bo bun: une salade de vermicelle au boeuf caramélisé et aux herbes…
photo (17) 
Ghâ hhahhaaaha le reflet dans la photo!
 

A L’illustré, le magazine où je vis travaille, il s’est instauré comme une petite tradition. Vers 12h01, les mardis (et d’autres jours aussi), au sortir de notre big séance de rédaction, on peut croiser le long de la rue saint martin, un charmant cortège de morts-de-faim. Tout ces pèlerins sont en route pour le Dalat, un restaurant vietnamien qui est installé dans un chalet suisse qui fut autrefois un départ de funiculaire… (silence consterné). Et la marmotte, elle fait dans le nem. Faut pas être pressé, pressé, pour manger là, mais leur plat de choix, inutile d’ouvrir la carte, c’est le bo bun. Une sorte de salade tiède de vermicelles de riz, arrosé de sauce légère, pleine d’herbe succulentes et avec quelques lamelles de boeuf caramélisées et des croustillantes crisse-crisse cacahouètes. Nomnomnomnom:…j’ai un peu bavé sur mon clavier, j’essuie et je suis à vous.

Lire la suite

Broutez-moi ça!

photo 3 (10)

Mes amis, l’heure est grave. Si je mange encore une fois une salade verte, carottes, maïs, sauce blanche, je me pends. Des alternatives féculent, y en a plein. Salade de lentilles, de pâtes, de riz, taboulé…. Ce qui est plus coriace, c’est d’innover dans la feuille verte. Enfin, je trouve.

Alors comme c’est la saison où il fait bon brouter gaiement un bon burger un peu de verdure, je me suis souvenue des salades américaines où les mélanges sucrés-salés font fureur. Jamie Oliver (mon dieu, mon futur mari…) met d’ailleurs souvent des fruits ou des noix caramélisées dans ses salades. Le brave homme…

Voici donc une salade….pour changer.

photo 1 (20)

Salade pomme-orange-pécan

Pour deux:

Pour la salade:

  • 10 g. de beurre
  • 2 cs. de sucre blanc
  • 70 g. de noix de pécans
  • 1 pomme (si possible acidulée)
  • De la salade (des jeunes pousses, en fonction de votre appétit)
  • 1 oignon nouveau
  • 8 strip de bacon
  • Des minis boules de mozzarella (en fonction de votre gourmandise)
  • Coriandre (facultatif)

Pour la sauce:

  • Le zeste d’une orange
  • 1/2 jus d’orange
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin blanc aux herbes
  • 2 ou 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de moutarde de dijon
  • sel et poivre

 

photo 1 (19)

 Commencer par les noix de pécans. Dans une poêle bien sèche, mettre le sucre et le beurre en morceaux. Sur feu moyen, laisser caraméliser sans toucher. Pas touche, j’ai dit! « Trop touiller porte la poisse » est une maxime de circonstance. Ajouter les noix de pécans, retirer du feu et bien mélanger. Ensuite, verser le mélange sur du papier sulfurisé et laisser refroidir. Gare à votre langue si vous testez le caramel chaud.

photo 2 (17)

Laver la salade. Dans un saladier, ajouter l’oignon nouveau émincé en rondelles fines à la salade. Laver la pomme. La sécher puis la couper en deux pour ôter le cœur. La débiter en tranches super fines à la mandoline.  Les citronner légèrement pour éviter qu’elle ne brunissent, les ajouter dans le saladier avec des feuilles de coriandre ciselées.

Rôtir le bacon et absorber l’excédent de gras avec du papier de ménage. Réserver.

Dans un petit bol, émulsionner tous les ingrédients de la sauce. Mélanger à la salade.

Dans les assiettes, dresser la salade. Ajouter les boules de mozzarella et le bacon grillé. Ajouter quelques noix de pécan caramélisées.

                         photo 3 (11)

photo 4 (10)