Je suis de retour. Le cabillaud, sauce vierge tomates-courgettes, aussi!

Pavé de cabillaud grillé, sauce vierge tomates vertes et courgettes jaunes, noix de coco rôtie

Je sais, vous n’y croyiez plus. Moi non plus pour être honnête. A ce stade, je ne savais même plus comment revenir. Un peu comme cette pub où le type rentre de vacances et ne se rappelle plus ni son pin ni son puk: tous le mot de passes effacés, comme un château de sable par une grosse vague. Le dernier article de la pipelette affamée date du mois de mai: vous vous doutez bien que mes vacances n’ont pas autant duré. Que s’est-il passé? Rien. Tant de choses. Une certaine lassitude. L’envie d’aller tremper mes orteils dans le Léman plutôt que de taper mes recettes sur un ordinateur. Préférer manger chaud, ou froid, ou tempéré, mais manger, sans attendre la photo, l’installation sexy, la serviette à peine froissée qui fera la photo séduisante. L’envie de vivre, de cuisiner, de dresser mon assiette, de parler à mon amoureux, sans raconter, sublimer, écrire, vanter.

Une pause, donc. Bienvenue. Elle est finie, me revoilà, me revoilou.

Lire la suite

Publicités

Rouleaux d’été…au printemps

Des légumes tout croquants dans une feuille de riz: le bonheur dans l’assiette

Printemps 2

Rouleaux d’été ou rouleaux de printemps? Eté, printemps, été, printemps: on ne va pas chipoter hein, y aurait juste du soleil, ça irait aussi. Toujours dans la rubrique « merci de virer les nuages », je poursuis mon défi, « je mange comme s’il faisait beau ». Et surtout, cette recette est transportable les gens. Promis.

Lire la suite

Smörgåstårta: le gâteau sandwich qui te veut du bien

Saumon, bon, crevettes, bon, radis, bon, concombre, bon, pain bon….bref que du bon, en tranches

FullSizeRender (78)

Ma copine Sandra est une marrante. Chacun de ses anniversaires a un concept bien précis. Il y a eu atelier cuisine indienne, une soirée déguisée « le plus mieux bien des années huitante à aujourd’hui » et le very best de la soirée canadienne, le dernier en date, une soirée où, en son honneur, tout ce que l’on sortait de notre sac devait commencer par la lettre S. Je peux vous dire qu’il y a eu orgie de sushis et de salami. Le sauvignon a coulé à flot et bizarrement, on n’a même pas bu de spritz.

Lire la suite

Croustade. Presque une galette des rois, mais sans la fève…

Du thon en boîte, du safran en sachet, des poivrons en bocal. Encore un coup du placard: même plus besoin de sortir de chez soi…

IMG_9958

Cette année je ne serai pas reine. J’ai croqué dans la galette (plusieurs galettes même, si je suis honnête, avec vous comme avec moi) et rien: pas la moindre molaire en miette, pas de figurine, fi de la couronne en papier doré.

Lire la suite

La linguine magique: un tour de passe-passe aux saint-jacques

Des saint-jacques et du citron, un rien de persil et de chapelure, quelques copeaux de parmesan pour coiffer ses linguine

J’adore le mot facétie. Ça fait penser à titille. Au doigt qui s’agite entre deux côtes, à la fossette qui naît au creux de la joue, à cette petite flamèche  dansante dans le regard du farceur. C’est une qualité que j’aime retrouver chez mes amis, même quand je suis le sujet de la blague, la raison du fou rire.

Lire la suite