Des oignons rouges en pickle!

Une pointe d’acidité, un rien de douceur, la saveur de l’oignon: le tout dans un bocal!

IMG_2734

Je sais, il y a du relâchement. Je n’ai pas publié depuis un moment mais je vous jure, j’ai mes raisons. D’abord, la vie. Elle est belle mais prend du temps. Celui des apéros d’été, des after-works à la piscine, des copines à qui il faut raconter les derniers potins, les plus jolis moments, l’amoureux qu’il faut choyer, la famille, le boulot.

IMG_2951 IMG_3425

Ensuite, aussi, il y a les vacances. Je reviens de dix jours de Suède. Stockholm, Uppsala, Sigtuna, Gåvle, Ostersund, Jarpen, Mora, Dådran, Arlanda. 1600 km de voiture en 7 jours: On a adoré!

En gros:

  1. Août, c’est pas forcément l’été en Suède. 17 degrés, un pull, faut être motivé pour sortir le maillot de bain et tenter le plongeon dans l’eau à 16 degrés.
  2. Il y a des lacs en veux-tu en-voilà. 95 700 lacs, étangs et mares quand même. Et je suis sûre qu’ils en oublient.

IMG_3139 IMG_3305

  • Le hareng, c’est meilleure frais, mariné, ou fumé qu’en saumûre. Fermenté, c’est l’enfer. On a failli mourir, les narines napalmées par le fumet pestilentiel qui s’échappait de la conserve. Ma voisine de cantine, Brigida, 87 ans, en a mangé 11. J’ai craint pour ma vie quand elle m’a murmuré les secret d’une radieuse existence dans le creux de l’oreille.

IMG_3398

  • Les élans sont timides. Il paraît qu’on en dénombre plus de 200 000 en Scandinavie. Nous, on n’a pas croisé le moindre museau et ce n’est pas faute d’avoir cherché.

IMG_3121

  • Le Knäckebrod, c’est la vie
  • Parfois, les Suédois ratent leurs boulettes. La fin d’un mythe.
  • Il y a des bouleaux partout, mais on décroche vite du boulot
  • Ne sors jamais sans ton gortex, une averse est si vite arrivée
  • Quand tu vas manger au Fäviken Magasinet, chez Magnus Nilsson, top chef of the world, tu peux tomber sur des Lausannois

IMG_3182

IMG_3256

  • Mais Magnus ne sera pas forcément là. Et la déception est immense. On t’a vendu le royaume d’un seul homme, son idée, son concept, sa cuisine, une table au bout du monde, certains viennent de Nouvelle Zélande, de Corée, du New Jersey et d’Espagne pour le voir et là, on apprend que le magicien est absent, parti signer des livres à sa gloire en Allemagne. Moche.

IMG_3197

  • Il y a des navettes gratuites qui t’emmènent chez Ikea.
  • Dans les cuisines improbables de cafés tendance et hipster au milieu des bois tu peux tomber sur Suzanne, une fille de Saint Moritz, qui travaille là « parce que c’est sympa toute cette nature »
  • Les Kannelbullar, c’est collector

IMG_2901

  • La déco suédoise n’est pas une légende, on a croisé là-bas des intérieurs dignes des plus beaux magasins de déco.

IMG_3096

  • Le Suédois est souvent loin d’être chaleureux et expansif quand tu le croises dans la rue ou au restaurant. Mais quand tu tombes sur des autochtones via Airbnb ou les hasards d’une rencontre, l’amitié peut être fulgurante, le coup de coeur immédiat.
  • Dans les forêts, interminables, denses, touffues, omniprésentes, le sol est fait de lichen et de mousses multicolores et il y a tellement de buissons de myrtilles et de lingonberries, que tu attrapes le tournis.

IMG_3272

  • La réglisse salée, c’est la vie. J’en ai ramené plus de deux kilos pour les adeptes de ma famille. Pensée pour ma Grema, ma grand-mère maternelle qui les aimaient d’amour, ses salmiak
  • La Suède c’est le pays du gazon au cordeau. Personne ne tond mieux sa pelouse que là-bas. Même caché dans les bois, au milieu de rien, les jardins ressemblent à du green de golfe. Je pense que les gens se relèvent la nuit pour tailler les brins d’herbe tendre aux ciseaux à ongle.
  • Partout, il y a des pizzerias et des bouibouis thailandais. Bien plus que tout autre types d’aliments. C’est comme un refrain qui revient sans cesse!
  • Leur demeures semblent avoir tous le même architecte et le même peintre. Au final, un univers de maisons de poupées, comme posées là, sublimes et rouges ocre, décoratives sur la pelouse verte.

IMG_2961

  • Je reviendrai!

 

Tout ça pour vous dire qu’on a aussi mangé plein de fruits et de légumes croquants conditionnés dans une saumure vinaigrée. Je suis une fan inconditionnelle. Par exemple, ces oignons rouges, dans un mélange vinaigre-eau-sucre-sel, qui ne nécessite ni cuisson, ni stérilisation et qui se gardent bien 3 semaines au frigo. Mais vous les aurez mangé avant, c’est sûr: dans des sandwichs, pour décorer une tarte aux légumes, sur du pulled pork, avec une salade.

Recette approximative des oignons rouges en pickle

Pour un gros pot de confiture

  • 1 bocal à confiture
  • 1 gros oignon rouge
  • du vinaigre de vin blanc ou du vinaigre de pomme (en gros un bon tiers du bocal à confiture que vous utiliserez pour stocker les oignons)
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 1/3 cuillère à café de sel
  • quelques grains de poivre ou de baies roses
  • Eventuellement, un brin de thym ou pourquoi pas un piment rouge
  • de l’eau

Faire bouillir un peu d’eau. Peler et débiter en rondelles assez fines l’oignon rouge. Dans le bocal vide et super bien nettoyé, mettre le sucre, le sel et le poivre. Verser un tout petit peu d’eau bouillante dessus pour dissoudre l’assaisonnement. Ajouter les rondelles d’oignon et par exemple le thym ou le chili. Verser le vinaigre et ajouter de l’eau pour que le bocal soit plein à ras-bord. Mettre le couvercle, secouer (sinon la pulpe elle reste en bas) et hop au frigo. Dès le lendemain, la saumure sera rose, les oignons croquants et vinaigrés à souhait!

Enjoy!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s