Tarte-crème brûlée aux agrumes

Tu as une tarte? Tu as des oranges? Un pamplemousse? Un rien de citron? Tu peux faire une crêpe au suc’

FullSizeRender (66)

J’ai eu froid et puis chaud, avec cette recette.

D’abord parce que je me suis retrouvée un peu short en terme de timing au moment de réaliser la pâtisserie en question pour l’amener chez mes amis. J’ai donc dû improviser avec les moyens du bord. Ensuite parce que la tarte entre les mains, les sacs en plastiques qui m’entaillaient les poignets, avec mon bonnet de travers, mon écharpe en noeud coulant, et ma voiture enneigée, j’ai eu comme un flash back. Je me suis vue poser la tarte sur le toit, pour être plus libre de mes mes mouvements.  Et on se souvient tous de ce qui se produit quand je pose un truc sur le toit. Si ce n’est pas le cas, on peut toujours se rafraîchir la mémoire ici.

N’empêche, ce serait dommage d’associer cette tarte à un unique stress post-traumatique. Elle mérite mieux que ça. A la base, il s’agit de la tarte caramélisée à l’orange de Christophe Felder. Customisée pas mon gourou, Valérie de C’est ma fournée, le blog qu’il faut aller visiter. Je l’ai un peu pimpée parce que je ne suis pas fichue de suivre quelque chose du début jusqu’à la fin.

Essayez…

IMG_0018

Tarte-crème brûlée aux agrumes

Faute de temps, j’ai acheté une pâte brisée tout bête. Je pense qu’une bonne pâte sablée maison ce serait vachement plus mieux bien. Mais vous faite comme vous pouvez voulez.

  • 1 pâte brisée
  • 2 oranges
  • 1 pamplemousse
  • 2 cs de jus de citron
  • 2 cs de fleur d’oranger
  • 5 oeufs
  • 75 gr. de sucre
  • 25 g. de maïzena
  • 180 g. de beurre bien froid
  • Du sucre pour caraméliser la surface

Foncer la pâte dans un moule à tarte. Mettre des billes ou des noyaux d’abricots dessus pour la cuire à blanc, à 180°C dans un four préchauffé, pendant 25 à 30 minutes. (J’utilise encore et toujours les noyaux d’abricots légués par ma grand maman Simone. Ils sont parfaits).

Pendant que la tarte cuit. Prélever le zeste des deux oranges et du pamplemousse. Dans une casserole, ajouter au zeste le jus des deux oranges pressées, le jus de citron et la fleur d’oranger. Porter à ébullition.

Dans un bol, casser trois oeufs, ajouter le jaune des deux restants (gardez le blanc au congélateur pour une autre recette), le sucre et la maïzena. Fouetter à donf’.

Une fois que le jus d’agrumes bout, retirer la casserole du feu et verser le mélange aux oeufs sur le liquide. Remettre la casserole sur le feu vif et laisser cuire 10 secondes top chrono (dixit Valérie) en remuant frénétiquement. Retirer du feu et ajouter le beurre super froid coupé en morceaux: ça va devenir tout joli brillant. Laisser refroidir complétement la crème.

Le dressage doit se faire un peu à la dernière minute. Sortir la crème du frigo, avec une spatule, lui redonner la vie, pour qu’elle soit lisse et pas un gros glob moche. Etaler la succulence crémeuse sur la pâte cuite et dorée. Saupoudrer de sucre et hop un coup de chalumeau pour faire comme une crème brûlée.

IMG_0006  IMG_0008

Enjoy!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s