Une drôle de galette

Une galette gateau pizza. En chou-fleur. Un truc bizarre. Mais bon
IMG_7418

Des fois, il y a des trucs fous qui nous échappent. Qui s’extraient de la réalité pour créer une vérité qui n’a pas réellement de règles, de normes. Un truc si absurde qu’il est difficile, plus tard, de comprendre réellement ce qui s’est passé.

Un exemple? Il y a fort, fort longtemps, je vivais à Prilly. Un appartement dans un immeuble, en bordure de route, en pente. Un détail qui aura toute son importance. Un beau matin, à l’aube, six heures du matin, une sonnerie insistante sur mon téléphone me tire de mon sommeil paisible.

Moi: « Allô? » (voix d’outre-tombe)

Elle: « Bonjour, c’est la police »

Moi: « Euh, mon Dieu, qu’est-ce qui se passe, quelqu’un est mort? » (hystérie palpable, voix nettement plus réveillée)

Elle: « Répondez d’abord à la question: êtes-vous propriétaire du véhicule immatriculé VD….? »

Moi: « Mais dites-moi, qui est mort? Qui est mort? C’est pourquoi, qu’est ce qui se passe? Oui, j’ai une voiture mais … »

Elle: « Personne n’est mort, calmez-vous. Je répète, CALMEZ-VOUS. Nous avons juste constatez que votre véhicule est en déplacement sur la voie publique actuellement ».

Bon en gros, je suis en pyjama, la marque de l’oreiller sur la joue, le cheveux mousseux en petit nid joli, et donc, ma voiture se déplace. Sur la voie publique. La route, quoi. Seule. Sans conducteur à bord. Etrannnnnnnnnge.

On me demande de descendre dans la cour où des agents vont « me prendre en charge ». Ça sonne moche, j’ai peur, je vois Guantanamo, des oranges, un cachot, Montecristo, dans le désordre. J’enfile un jeans, mais pas de soutien gorge. Montrer ses seins peut dépanner dans certains cas. En bas, les agents, ont l’air aussi frais que moi, mais ils n’ont pas trop d’humour. L’heure matinale sans doute. Ils m’expliquent.

« On nous a signalé, (« on » étant un rat délateur brave anonyme courageux), que votre voiture était en mouvement. On va vérifier ». La voiture n’avait pas bougé d’un iota, porte fermée, frein à main tiré. Personne n’a pu me dire si on avait vérifié l’alcoolémie du typequivoyaitlesvoituresbouger. Mais la police a voulu me retirer mon permis. J’ai dit, « non, vous déconnez! ». Ils ne déconnaient pas. Mais ils ont bien voulu juste me « donner un avertissement ».

J’ai été avertie. De quoi je ne sais pas. Je suis retournée me coucher. J’ai toujours pas compris. Parfois, les choses nous échappent. Il faut savoir lâcher prise.

J’ai pas compris non plus, comment on peut faire une pâte de chou-fleur. Mais je veux bien essayer. Pinterest dit que c’est top.Comme ici Merci! J’ai essayé, j’ai aimé, je vous donne le truc. A vous de voir.

IMG_7419

Galette de chou-fleur, ricotta et poires.

 Pour un gâteau. Je dirai donc pour 4 personnes avec une salade. C’est assez nourrissant.

Pour la pâte:

  • env. 470 g. de chou fleur cru (sans les feuilles et le pied un rien coupé)
  • 2 oeufs
  • 120 g. de poudre d’amande
  • sel

Pour la garniture:

  • 2 poires moyennes pas trop mûres
  • 3 c.c de sirop d’érable (ou du miel liquide)
  • 2 c.c de thym séché
  • 2 c.s d’huile d’olive
  • 5 oignons petits à moyens
  • 3 c.s de vinaigre balsamique
  • 1 c.s de sucre brun
  • 1 c.s d’eau
  • 1 pot de ricotta (250 g.)
  • 1 poignée de pignon
  • Eventuellement: des copeaux de parmesan (j’ai pas mis…)
  • sel et poivre

Je vous mets la recette dans l’ordre pour gagner du temps:

IMG_7417

Préchauffer le four à 200°C. Couper les poires en huit, ôter le coeur, mais laisser la peau. Chemiser une plaque de papier sulfurisé, déposer les poires, verser le sirop d’érables dessus, une pincée de sel et deux tours de moulins à poivre et 1 c.c de thym séché. Enfourner pour 25 minutes.

Pendant ce temps, bam, le chou fleur en morceaux grossiers dans le mixer, un chouia de sel, un peu de poivre. Bzzzzt, on mixe pour que le chou fleur soit version mini grains de riz. On ôte la lame, on vide le tout dans un saladier, on ajoute deux oeufs, la poudre d’amande et on mélange.Ça forme une pâte. Assez humide. C’est normal. Si c’est franchement trop humide, ajouter encore un rien de poudre d’amande.  On prend une plaque (ronde, 23 cm de diamètres), papier sulfu au fond. On étale la mixture chou fleur au fond, environ 0,8mm d’épaisseur. Pas trop épais donc.

Pendant que les poires finissent de cuire, on pèle les oignons. On les taillades (mais pourquoi est-il si méchant? Parce queeeeeee) en fines rondelles. Dans une casserole, hop, l’huile d’olive, le thym restant, le sucre brun, on laisse fondre. On ajoute les oignons, on laisse confire avec la cuillère d’eau. Ajouter le vinaigre balsamique et un peu de sel et du poivre.

Sortir les poires du four. Réserver.

Enfourner à leur place la pâte de chou fleur, plutôt dans le milieu-bas du four. Cuire environ 25  minutes. Vers 20 minutes de cuisson, ajouter les poires dans la casserole des oignons. Sortir la galette, étaler la ricotta dessus, parsemer de poires et d’oignons, et ajouter la poignée de pignon et retour au four pour dix minutes.

IMG_7420

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s