En pleine poire!

Des poires au vin rouge. Avec de la crème double. Sans honte.

IMG_7231

J’aimerai des explications. Qu’on me dise, ENFIN, pourquoi certaines personnes, plus que d’autres, ont la fâcheuse habitude d’attirer à eux les farces de l’univers. Suivez mon regard, c’est de moi dont je parle.

L’autre jour par exemple. Open space, bureau de mon chef, pluie dehors, fin d’après-midi. Un bruit de fond, cliquetis des doigts sur les claviers, soupirs des graphistes, sirènes de police en bas dans la rue, sonnerie de téléphone non stop, le portable de Patrick qui beugle « One day » d’Asaf Avidan. Moi. Je parle avec mon boss. Je visualise la pile de trucs à faire qui m’attends. Je meurs de l’intérieur. Pour calmer mes nerfs je joue avec mon stylo bille. Clic, clic, clic avec le petit gudule qui fait sortir la mine. Clic, clic, clic. Et re clic clic clic mais cette fois contre ma bouche. Et soudain, c’est le drame.

Je coince ma lèvre dans le gudule. Non, pour de vrai. Donc je parle à mon chef et j’ai un stylo suspendu à ma lèvre. Genre qui bouge avec ma bouche quand je parle.

Bon à partir de là, je cherche, toujours avec le stylo suspendu, un trou de moquette qui pourrait m’avaler, moi et ma honte. Mon chef, gentleman, mate le plafond, genre jairienvudecettesituationembarassante  et monemployéeestvraimentunepauvrefille.

Moi j’essaie de décoincer le truc, je me dis si je tire, je m’arrache un boudin lèvreux, si je repars avec le stylo, c’est la fête dans l’open space. Bref, ça c’est décoincé. J’étais paralysée du bas de la bouche, j’ai dit un truc qui ressemblait à « he reviens hientot, onan rediscute hu tard ». Digne.

Pourquoi moi!!!!!!

Il faut bien une poire en pleine poire pour digérer ces humiliations. Avec de la double crème, c’est mérité.

IMG_7230

Poires au vin rouge

6 poires

  • 6 poires, pas trop trop mûres
  • 60 cl de vin rouge. (Boire le reste de la bouteille)
  • le zeste d’une orange
  • le jus de l’orange (mega malin, non?)
  • 1 bâton de cannelle
  • 5 c.s de miel
  • 3 clous de girofle
  • 1 gousse de vanille

Faire chauffer le vin et les épices. Peler les poires, mais LAISSER LA QUEUE. (non, c’est pas cochon). Couper un bout du cul de la poire, (non c’est toujours pas grivois), pour qu’elle tienne debout. Immerger les poires dans le vin chaud et laisser cuire environ 40 minutes et checkant que les fruits soient bien immergés.

IMG_7228 (1)

Laisser refroidir , servir avec un peu de jus (on peut aussi le laisser réduire à la consistance d’un sirop si on veut), et napper avec la crème double ou pas et un rien de crumble en plus si on veut aussi. C’est comme on veut, donc.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s