Pink dip!

un dip de betterave où plonger ses grissini

IMG_7216

Y a parfois des audaces culinaires qui font trembler dans ses tongs. Des mix’n match qui ressemble plus à une tambouille de sorcière qu’à une invention gourmande. Le truc de base c’est de se rappeler que tous les goûts sont dans la nature.

Je suis dernièrement partie à Madagascar pour un reportage sur un gigantesque bateau-hôpital. A bord, près de 430 membres d’équipage qui ont faim (on a faim, on a faim, on a faim). L’équation impossible c’est nourrir autant de monde, de tant de cultures différentes (Etats-Unis, Pays du Nord, Européens, Asiatiques, Africains), et satisfaire, plus ou moins on peut rêver tous les palais. Bref. En gros, y avait du riz et des beans, des plats chauds roboratifs, un buffet de salade et de quoi se faire des sandwichs.

Et là, mon collègue chéri et moi, avons vu de nos yeux vu, le truc le plus immmmmmmoooooonnde jamais pensé. Rien que d’y avoir songé me fait frémir. J’imagine le cerveau le plus torturé en train de commettre ce menu et mon coeur se soulève.

Une fille. Blonde. Prunelles azur. Air innocent.

Elle s’approche du bar.

Saisit deux tranches de pain de mie blanche.

Avec un couteau, elle tartine consciencieusement son pain de mayonnaise.

Ajoute deux grosses cuillères de beurre de cacahuète.

Recouvre le tout (à ce stade on est à deux bons centimètres de hauteur sur chaque tranche) de confitures de mûres.

Elle ne s’arrête pas là, toujours plus forte, elle ajoute du thon en boîte.

A ce stade, je regarde la scène entre mes doigts, en poussant des petits cris épouvantés.

Elle saupoudre le tout de fromage râpé et s’en va guillerette toaster le tout dans une machine à croque-monsieur.

J’ai pas osé la regarder croquer dedans. Trop pour moi, censure santé. Allô Police du goût, j’appelle pour signaler un crime!

Donc j’aimerai maintenant, vous promettre que malgré la couleur tape à l’oeil de la recette qui suit, elle est tout à fait comestible pour une majorité de lecteurs. Promis, juré, craché!

IMG_7214

Dip de betterave

Pour un gros pot (gros pot toi-même)!
  • Env. 320 g. de betterave rouge cuite
  • Env. 120 g. de fromage type st-moret ou philadelphia, ou même chavroux, sans doute, pour les intolérants au lactose.
  • Sel et poivre
  • 2cs de vinaigre gingembre et miel, comme ici  ou alors du vinaigre balsamique
  • 3 cs. de séré maigre

IMG_7216

Mélanger tous les ingrédients dans le bol d’un mixer. Saisir l’appareil. Un, deux, trois, mixer. Rectifier l’assaisonnement (je ne mets jamais assez de sel). Mettre le tout dans un bocal et servir avec petits légumes et grissini.

IMG_7213

Hop!

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Pink dip!

  1. Hey mais trop bonne idée!
    J’attend désespérément que l’avocat « prêt à consommer » que j’ai acheté il y a une semaine, en vue de faire un guacamole, mûrisse!
    Il est encore dur comme… Un avocat pas mûr.
    Je pense que je vais changer mon fusil d’épaule et qu’on va tremper nos tortillas dans un dip de betterave ^^

  2. Ahhhhhh mais comme je connais le coup de l’avocat. J’enrage à chaque fois. Et quand enfin il est moi, c’est qu’il est…pourri! Joie et bonheur!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s