C’est bon parce que c’est froid

 

 

Un eskimo abricot-yoghourt
photo 2 (36)

Mon grand-père Albert (Daddy pour les intimes), disait toujours ça: « c’est bon parce que c’est froid ».

Ses parfums préférés? Fraise et pistache.

Les miens? Je ne sais pas, il y en a tant… J’aime le chocolat pur cacao, en crème glacée ou en sorbet. J’aime la fraicheur du pamplemousse, l’ananas acidulé, l’onctuosité gourmande du caramel beurre salé, la douceur de la coco quasi écoeurante, les maple walnut qui croque, l’espresso qui dézinge, la mocca de mon enfance, les fusées légères où l’on croque le chocolat de la pointe. Celui-là même de chocolat qu’on tente de préserver pour une dernière bouchée dans les pralinato.

J’aime aussi et surtout le frozen yoghurt. Cette pointe d’acidulé, ce côté lacté mais sans le crémeux.

Dernièrement, j’ai craqué pour une machine à eskimo.

Petite page de pub entièrement payée de ma poche: Je me suis offert une Zoku!

Kesako? En gros, c’est un bloc réfrigérant, qu’on met en entier dans son congélateur pendant 24h00. Il n’y a pas de moteur, pas de fil électrique. On prépare le liquide que l’on veut transformer en glace, on remplit avec les deux, trois ou quatre réservoirs du Zoku, (suivant le format qu’on a acheté), on plante un bâtonnet et hop, on attend 7-9 minutes et on démoule à l’aide d’une poignée. C’est beaucoup trop bien. Et si on a encore faim, on recommence. Ça prend alors un poil plus de temps.

http://www.zokuhome.com/

Si vous n’avez pas cette merveille, vous pouvez complètement faire cela dans des bêtes moules en plastique qu’on achète partout. Ça fait juste un peu moins geekdecuisine.

Eskimo Abricot

Pour 4 glaces

Dans une casserole, réaliser une compote d’abricot: 6 abricots, coupés en deux et dénoyautés, 5 cuillères à soupe d’eau, 2 cuillères à soupe de sucre blanc, 2 cuillères à soupe de fleur d’oranger. Laisser confire et se défaire les fruits. Laisser refroidir.

Dans un bol, mélanger 150 grammes de fromage blanc velouté ou de yoghourt grec nature, avec une cuillère à soupe de sucre et la même quantité de fleur d’oranger.

Mélanger une partie de la compote avec une partie du fromage blanc. Il vous reste donc trois préparations: compote, compote-fromage blanc et fromage blanc tout seul. Dans les compartiment à glaces, alterner les couches.

photo 1 (42)

Passage au congélateur (si nécessaire) et hop: nomnomnomnom (bruits de maxillaires….)

photo 2 (36)

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s